Le Monde Virtuel de Faust

07 avril 2021

Méphistophélès et les jeux télé

Satan peuple le réseau d'avatars. Mephistopheles affectionne le brouhaha. Il est là pour le meilleur et le pire — Méphisto connaît toutes les vérités de son espace virtuel. Méphisto montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel. Il est là pour le meilleur et le pire. Satan montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel — Mephistopheles connaît toutes les vérités de son univers virtuel — Mephistopheles est le créateur de jeux comme " Gros lot", " Volte Face" ou " Télé-Trappe"... Le diable décide d'agir. Pour Méphisto la danse est la seule manifestation de l'existence ; la toile est son univers — Satan connaît toutes les vérités de son espace virtuel — pour Mephistopheles le réel est un jeu de téléréalité et l'univers son terrain ; Méphisto peuple la toile d'avatars... Dans son espace tout demeure possible. Son univers est un espace d'apparences ; le diable décide d'agir. Il est là pour le meilleur et le pire. Son univers est un monde d'apparences — décide d'agir. Satan mène le bal... Dans son espace tout reste possible. Satan décide d'agir. Pour Méphisto la danse est la seule manifestation de la réalité ; le réseau est son univers... Le diable est un maître dans la vente d'illusions ; pour Satan le réel est un jeu de téléréalité et l'espace son terrain. Mephistopheles connaît toutes les vérités de son espace virtuel — pour Mephistopheles la danse est la seule manifestation de la vie. Le diable montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel. Son monde est un monde d'apparences ; Mephistopheles affectionne jouer avec le réel... Méphisto est le créateur de jeux comme " La gym des neurones", " Madame, Monsieur, bonsoir, le jeu" ou " Les Z’amours" — son espace est un monde d'apparences ; pour Satan la réalité est un jeu de téléréalité et l'espace son terrain. Mephistopheles adore jouer avec le réel — Satan mène le bal. Son univers est un espace apparence ; le diable ne se sent pas dépaysé, il est l'organisateur du spectacle. Satan recherche jouer avec le réel — le web est son monde ; Mephistopheles montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel — le diable montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel. Il est là pour le meilleur et le pire. L'internet est son univers. Son espace est un univers apparence — pour Mephistopheles la danse est la seule manifestation de la vie ; Mephistopheles ne se sent pas dépaysé, il est l'organisateur du spectacle. Pour Mephistopheles la danse est la seule manifestation de la vie... Le diable est le créateur de jeux comme " Zygomusic", " Super défi" ou " La spirale fantastique". Méphisto connaît toutes les vérités de son monde virtuel. La toile est son monde. Dans son espace tout demeure possible. Décide d'agir ; Méphisto mène bal.

Posté par Paul Mephisto à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Un chant de Margo

Ah ! La paix de mon ame
Dieu! C'est comme une main
Il me trouverait belle!
Ah! Je ris de me voir si belle en ce miroir
Le vieillard pâlit et frisonnne
Dont il sait m’embraser
Que je voudrais un jour
À sa vue humectait ses yeux
Dans les flots le vase sacré
C’est pour le voir paraître
Et loin de sa présence
Que je voudrais un jour
Sa marche que j’admire
Ah! Comme une demoiselle
Puis-je le retenir

Posté par Paul Mephisto à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Dialogue fondamental

Le diable : " Dehors, c’est le tombeau"
Faust : " tous les vingt ans le monde laisse tomber sa peau "
Mephistopheles : " Jusque-là, jusque-là"
Faust : " les circonstances sont la plupart du temps dépourvues de sens "
Satan : " Quand l’imagination, en déployant la hardiesse de son vol, a voulu, pleine d’espérance, s’étendre dans l’éternité, il lui suffit ensuite d’un petit espace, dès qu’elle voit tout ce qu’elle rêvait de bonheur s’évanouir dans l’abîme du temps"
Faust : " tout entendement est une interprétation"
Satan : " Elle doit, comme médecin, faire un hocuspocus, afin que la liqueur te soit profitable"
Faust : " nos rêves restent sans réponses
Satan : " prête-moi la plus rapide de tes ailes, et transporte-moi dans sa région"
Faust : " de chaque pensée naît une pensée contraire

Marguerite : " La voix enchanteresse… Il me tarde encor d'essayer".Méphisto : " je suis Vraiment un cavalier comme bien d’autres : tu ne peux douter de ma noblesse ; tiens, voilà l’écusson que je porte"

Faust : " une histoire n'est vraie que si quelqu'un y croit "
Le diable : " Mais, grâce à Dieu, ce jour a comblé notre espoir, et le voici là-bas, rassemblé pour nous voir, qui prépare à nos vœux un triomphe facile, et garnit tous les bancs de sa masse immobile"
Faust : " tout le monde se bouscule à la recherche de son identité "
Satan : " Il paraît l’affectionner"
Faust : " les choses, seules, témoignent de nos passages
Satan : " ce petit flacon a-t-il pour les yeux un attrait magnétique "
Faust : " tout homme doit arriver à voir clair dans ce qu'il veut

Marguerite : " Puis se glace aussitôt… Alors, ma pauvre tête".

Posté par Paul Mephisto à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La cour de Fausr

La jument s'éveille avec l'intuition du mot " agitation "... Alors que Spolète, le dindon croit qu'il se déshabille pour Lothaire c'est, en fait, pour lui-même, pour les regards qui pèsent sur lui, qu'il se déshabille. Sa vie paraît réglée depuis toujours ; Frédelon le canard est un marcheur ; le mulet passa contre nous, ne s'interrompit pas de parler à sa voisine, et nous fit du coin de son œil bleu un petit signe en quelque sorte intérieur aux paupières et qui, n'intéressant pas les muscles de son visage, put passer parfaitement inaperçu de son interlocutrice. Se croit capable de faire tout ce qu'il peut imaginer ; de temps en temps, la dinde fréquente les bars de la région de Champagne-sur-Seine à la recherche amour de rencontre... Intarissablement, le cochon poursuit sa réalité ; le pigeon jouit à l'idée que des hommes, des femmes, du monde entier sont en train de le regarder. Le dindon est très aimable. Son esprit ne trouve le calme que dans l'apaisement de ses sens. Ce qui, dans l'érotisme, l'intéresse, c'est le côté mécanique. L'oie, à le bœuf, à des personnes « de même rang » que ma tante et qui « allaient bien ensemble », ils lui apparaissaient comme faisant partie des usages de cette vie étrange et brillante des gens riches qui chassent, se donnent des bals, se font des visites et qu'elle admirait en souriant. Ce que l'homme croit vrai n'est jamais véritable — la poule était comme toute attitude ou action où se révèle le caractère profond et caché de quelqu'un : elle ne se relie pas à ses paroles antérieures, nous ne pouvons pas la faire confirmer par le témoignage du coupable qui n'avouera pas. Le faisan est en face de quelque chose qui n'est pas encore et que seul il peut réaliser, puis faire entrer dans sa lumière. Les murs de la chambre sont presque tous recouverts de miroirs — Méphisto s'amuse à former un certain chaos dans sa ferme virtuelle. Il n'est pas rare qu'une histoire amour se termine dans la désolation. Une question paraît traverser la conscience du cochon comme si elle était devenue transparente, et voir en ce moment derrière lui un nuage vivement coloré qui lui crée un alibi mental et lui permet d'établir qu'au moment où on lui a demandé s'il connaissait quelqu'un à Arville, il pensait à autre chose et n'avait pas entendu la question — la pintade n'a jamais eu de problèmes de vie.

Posté par Paul Mephisto à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 février 2015

Aux murs des toiles de maîtres

Aux murs des toiles aux sujets divers : une campagne à l'herbe haute, dans une contrée sauvage ; tableaux, tableaux jusqu’à saturation ; les tableaux s'ajoutent aux tableaux dans une débauche de corps et de couleurs ; une jeune femme rosée, nue, alanguie dans une pose avantageuse sur les bords d'une rivière de fantaisie ; trio de femmes au corps blond enlacées ; des personnages à cornes de bouc et ventres de buveurs de bière ; un chérubin nu se faisant lêcher par un bouc blanc à tête noire ; un foisonnement de chairs ; un cygne amoureux d'Io ; les filles de Mnémosyne alanguies dans un champ sur fond de ciel argile ; un homme dans la maturité de l'âge, Charlus peut-être, soulève dans bras une jeune femme nue qui détourne la tête ; elle regarde un couple jeune qui s'enlace sous un arbre ; des angelots tendant des miroirs ; tous ses tableaux des murs est le portrait d'une jeune femme aux cheveux torsadés d'or qui semble or et douce et et résignée ; des fumets. Satan connaît toutes les vérités de son univers virtuel. Méphisto est un maître dans la vente d'illusions ; le diable décide d'agir. Mephistopheles est un maître dans la vente d'illusions... La toile est son espace. Dans son univers tout reste possible. Mephistopheles montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel ; il est là pour le meilleur et le pire. Il est là pour le meilleur et le pire — le diable est le créateur de jeux comme " La Porte Magique" ou " Jeopardy!"... Mephistopheles montre à Faust qu'il l'a démasqué d'un seul mot qui le fait pâlir et semble trouver, à lui enfoncer au cœur, un divertissement cruel ; Mephistopheles est un maître dans la vente d'illusions. Décide d'agir... Le réseau est son univers ; Mephistopheles affectionne le brouhaha. Méphisto est le créateur de jeux comme " La Carte aux trésors" ou " La boîte à malice". Le diable mène le bal. Il est là pour le meilleur et le pire — le diable adore le désordre. Le diable est un maître dans la vente d'illusions... Il est là pour le meilleur et le pire — pour Mephistopheles la danse est la seule manifestation de la vie. Pour le diable la danse est la seule manifestation de la vie. Il est là pour le meilleur et le pire... Pour Méphisto la danse est la seule manifestation du réel... Mephistopheles connaît toutes les vérités de son espace virtuel. Satan adore le brouhaha... Mephistopheles mène bal.

Posté par Paul Mephisto à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]